Aller au contenu principal du site

Saphir & Rubis

Les Corindons

Il s’agit du seul groupe (avec le Diamant) à faire partie intégrante des précieuses. Les Corindons regroupe deux pierres : les Saphirs et les Rubis. D’une dureté de 9 sur l’échelle de Mohs, il arrive juste après le Diamant (10). Les corindons sont certainement les gemmes les plus utilisées en joaillerie, mais aussi dans l’industrie, de par sa dureté, il est souvent utilisé dans les outils abrasifs.

Le corindon regroupe toutes les couleurs. Ainsi, contrairement aux idées reçues, le saphir n’est pas que bleu, mais de toutes les couleurs sauf rouge. Des que le corindon est rouge, et que cette couleur est obtenue naturellement par la présence de chrome dans le sol, il est appelé Rubis. Pour résumer, le rubis est donc un corindon rouge et le saphir, un corindon d’une autre couleur.

Il existe pourtant des saphirs rouges … mais obtenus artificiellement après un apport de Béryllium, ce qui rend la pierre très fragile.

 

95 % des Corindons sont chauffés, afin de leur donner belle une teinte. Les beaux saphirs non chauffés sont très rares et coûteux. La chauffe des gemmes à des fins d’embellissement est très répandue, et parfaitement admise dans le milieux de la gemmologie. Il existe cependant d’autres méthodes (peu appréciées des professionnels) pour révéler et amplifier une teinte : l’irradiation, le traitement au plomb, au verre, au béryllium et au cobalt.

 

Les saphirs est rubis sont principalement des gemmes transparentes ou translucide, avec un indice de réfraction assez élevé, ce qui lui donne une très belle brillance.

Mais ils peuvent être parfois bicolore, ou opaque et étoilé ou Trapiche (opaque est zonés de manière symétrique)

 

Provenance des saphirs et rubis : Thaïlande, Sri Lanka (notamment les Ceylan et les Padparadscha), Australie, Birmanie (vallée de Mogok), moitié sud de l’Afrique et également depuis peu, chez nous, en Auvergne !